Hello amis du Jardin forestier et de la friche !

Sur le terrain, comme d'habitude, rendez-vous à 14 heures tous les deuxièmes samedis du mois, face à la Collecterie, rue Saint-Antoine.
Les prochains seront donc le 8 octobre et le 12 novembre.

Au programme de ce samedi 11 septembre étaient prévus :

- Observation du terrain, discussion sur l’implantation de culture ou de petits fruitiers à faire en automne et bulbes ; proposez vos idées...
- Récolte et semis : épinard, mâche, framboise, cassis, mûre, et récolte et nouveaux semis de nos graines de moutarde, seigle, blé, etc.
- Régulation et taille des ronces et cornouillers,
- Amenez vos outils si possible (bêches, gants sécateurs, etc.)

Quelques nouvelles du terrain et photos :

Le terrain a toujours son caractère de fouillis végétal ; on y voit encore bien nos céréales mûres et les hautes tiges destopinambours.
Un scooter cramé a trouvé sa dernière liberté, immolé sur le terrain, comme pour dire : "Aller plus loin, plus vite, pour quoi faire ?"

Encore beaucoup de défécations sur le terrain : ce n'est pas pour dire, on se fait tellement chier, il n'y a pas beaucoup d'endroit on l'on peut se soulager dans cette anthropocène !

Quelques photos  et commentaires :
- Le pommier Calville, ancienne variété cultivée à Montreuil cette année encore, commence à revivre, grâce au défrichement du bulldozer, voir ci-dessous :

- On trouve encore de la vigne survivant du passé, à tailler et à entretenir ;

- Parmi nos cultures resemées naturellement, on trouve des pommes de terre et des topinambours, montés à environ trois mètres de haut (cf. photo) ; on attend les fleurs jaunes qui vont s'ouvrir dans quelques jours ;

- Parmi les graines semées, on observe un peu de sarrasin, des haricots (photos) ainsi que la phacélie. Le lin et le tournesol n'ont pas résisté...

  

- Le buddléia, mal aimé, a été cassé ; par qui ? Arbre réputé envahissant, mais que l'on peut maîtriser et qui a une floraison violette intéressante attirant les papillons : arbre aux papillons... Cet arbre résistant va t'il resurgir de ses racines  ?

- Le chardon dont on a vu la rosace se former en octobre dernier et monter à trois mètres de hauteur en août, de belles fleurs et des centaines de graines que j'ai recueilli pour éviter la dissémination. Le chardon avec ses racines profondes travaille le sol tout de même.....